Loading
Cher visiteur, pour éviter les liens indésirables des robots spammeurs nous te conseillons d'avoir une adresse émail valide et d'ouvrir un compte chez La poste.net
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Menu Principal
Qui est en ligne
1 Personne(s) en ligne (1 Personne(s) connectée(s) sur Le grand salon)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 1

Plus ...
Vidéos récentes
les Yeux
(10/04/2016)
les Yeux
Ecoute moi
(10/04/2016)
Ecoute moi
Errance nocturne
(07/02/2015)
Errance nocturne
À une femme
(21/12/2014)
À une femme
Le Pont Mirabeau
(19/12/2014)
Le Pont Mirabeau
Le poète chanteu...
(21/10/2014)
Le poète chanteu...
Ce chromosome en p...
(21/10/2014)
Ce chromosome en p...
À un poète.
(11/10/2014)
À un poète.
Un quai de gare à...
(09/10/2014)
Un quai de gare à...
Ma femme
(09/10/2014)
Ma femme
Feedjit

Index du Grand Salon


Accueil » Tous les messages

BasBas



Re : Au lit de tes envies
#1
Modérateur
Modérateur


Bonjour
beau texte
merci

Date de publication : 05/11/2014 13:52
Dénoncer Haut


Re : Au lit de tes envies
#2
Administrateur
Administrateur


Bonjour Modepoeye
j'ai apprécié ma lecture
merci de ce partage
mes amitiés!

Date de publication : 05/11/2014 11:35
Dénoncer Haut


Au lit de tes envies
#3
Débutant
Débutant


Que dérive l'ombre de ta nuit
Vers mon ciel au teint lumineux
Je l'attends au gout de ton minuit

Au lit de tes belles envies
Se drapera le soyeux
De penses qui nous ont fuies

Alors nos corps en leur folie
En dérive oublieront le mystérieux
D'un délit qui vous supplie

Il sera luxure d'éviter nos dérives
☼ŦC


Date de publication : 03/11/2014 10:52
Dénoncer Haut


Re : Bergerette
#4
Administrateur
Administrateur


Le nectar

Je savoure avec tant d'amour
Le breuvage des bergerettes
Au beau jardin des ciboulettes
Où je fais un bond, puis un tour.

Le jour au pays des merveilles
Invite les lueurs du ciel
A partir recolter le miel
Dans la demeure des abeilles.

Je savoure avec tant d'amour
Le breuvage des bergerettes
Au beau jardin des ciboulettes
Où je fais un bond, puis un tour.

Et jusqu'à la dernière goutte
J'ai goûté cette passion
Prenant mon coeur en mission
Pour une évasion sans doute.

Je savoure avec tant d'amour
Le breuvage des bergerettes
Au beau jardin des ciboulettes
Où je fais un bond, puis un tour.

Ridouan LAMKADMI

Date de publication : 02/11/2014 23:32
Dénoncer Haut


Re : Bergerette
#5
Administrateur
Administrateur


Tant qu'il est temps.

Le mois charmant sème l'amour.
Dans les vergers, c'est la folie
Des cœurs à deux ! Viens, ma jolie;
Allons vivre au ciel un beau jour !

Là-haut, l'air est source d'ivresse,
A l'ombre des rameaux fleuris.
J'ai pour toi de soyeux abris
Qu'a su garnir, avec finesse,
Le mois charmant.

Ris ! joue ! A quoi bon reculer ?
La fraîcheur n'est pas éternelle.
Bientôt; Phébus, dans sa tonnelle
Faite de fleurs, viendra brûler
Le mois charmant.

Mohammed ZEID

Date de publication : 02/11/2014 23:25
Dénoncer Haut


Re : Bergerette
#6
Administrateur
Administrateur


La nature s'éveille

L’air me caresse le visage,
Me promenant en chantonnant,
Avec mon esprit pétillant,
Mes yeux paissent le paysage.


Souvent se dévoile l’été:
Prés et bois parsemés de fleurs,
Mille parfums ensorceleurs...
Qu'il est très beau ce velouté !

L’air me caresse le visage,
Me promenant en chantonnant,
Avec mon esprit pétillant,
Mes yeux paissent le paysage .


Prenons en nous tout le bonheur
Des champs de blé d'or qui sommeillent,
Du chant des oiseaux qui s’éveillent
Du regard interlocuteur...

L’air me caresse le visage,
Me promenant en chantonnant,
Avec mon esprit pétillant
Mes yeux paissent le paysage.

Violette Andréa

Date de publication : 02/11/2014 23:24
Dénoncer Haut


Re : Bergerette
#7
Administrateur
Administrateur


Bergerette en fleur

La bergerette a sommeillé
Dans un écrin de solitude.
Un verset fleurit son prélude
Où le rêve s'est écaillé.

Son chemin est sans horizon.
Un soleil s'est éteint en pleurs
Pourquoi le soir, au jour, tu meurs
Ton envolée est-ce saison?

La bergerette a sommeillé
Dans un écrin de solitude.
Un verset fleurit son prélude
Où le rêve s'est écaillé.

Un souvenir s'est éveillé
Au fonds d'un coeur, il se dénude.
L'âme revêt sa plénitude
Au joli sourire émaillé.

La bergerette a sommeillé
Dans un écrin de solitude.
Un verset fleurit son prélude
Où le rêve s'est écaillé.

Micheline Lantin (décédée)

Date de publication : 02/11/2014 23:22
Dénoncer Haut


Re : Bergerette
#8
Administrateur
Administrateur


Mon jardin

Dénonçant son très fort parfum,
Dévoilant tantôt ses splendeurs
De couleurs,
Mon jardin montre ses fleurs;
Sans pudeurs,
Semant leur odeur en commun.

Sur les deux bords, des pâquerettes
De roses ornent les allées
Bien taillées
Fleurissent le long des années
habillées
On en fait parfois les cueillettes.

Dénonçant son très fort parfum,
Dévoilant tantôt ses splendeurs,
De couleurs.
Mon jardin montre ses fleurs,
Sans pudeurs
Semant leur odeur en commun.

Je m'y promène le matin
Pour me griser de ses senteurs
Aux fraîcheurs
Donnant à l'âme mille ardeurs
Et valeurs
Faite de velours et satin.

Dénonçant son très fort parfum,
Dévoilant tantôt ses splendeurs
De couleurs,
Mon jardin montre ses fleurs;
Sans pudeurs,
Semant leur odeur en commun.

Violette ANDREA

Date de publication : 02/11/2014 23:21
Dénoncer Haut


Re : Bergerette
#9
Administrateur
Administrateur


Danse la vague!

À petit pas, vogue la mer
Épouse une âme chagrine.
Dans l'écume de mousseline,
La rêverie au coeur se perd.

Lueur d'amitié, d'un amour
Au soir divin, éclot son fruit.
Son bonheur agrémente un jour.
Une lune pare sa nuit,
À petits pas

Dans son linceul, un espoir cher
Se veut être en dentelle fine.
Dans ses embruns, il s'achemine
Habille l'aube au matin clair,
À petit pas.

poème de Micheline Lantin (décédée)

Date de publication : 02/11/2014 23:13
Dénoncer Haut


Re : Quadrille
#10
Administrateur
Administrateur


A l’horizon des grands cieux bleus,
Se révèle un blanc nuage
Dénonçant des éclairs de feux.
Le vent se lève au rivage.

Se révèle un blanc nuage,
Poignardant tout mon cœur douteux.
Je marche au bord de la plage
Qu’éclaire un rayon de mes yeux.

Dénonçant des éclairs de feux
Mon esprit inconsolable,
Triste, se sent tant miséreux
Ne pouvant être intouchable.

Le vent se lève au rivage.
Emmenant mes pensées noueux
De par la terre en voyage
A l’horizon des grands cieux bleus.

Violette ANDREACliquez pour afficher l

Date de publication : 30/10/2014 21:44
Dénoncer Haut



(1) 2 3 4 ... 36 »




Poète-lyre est un site de poésie propulsé par XOOPS © 2001-2014 et hébergé par Livehost.fr © compteur de visite